La Nouvelle république du lundi 09 février 2015

Les chantiers des sites de Thouars et Saint-Varent sont avancés. Dans environ 4 mois, patients et professionnels de santé pourront commencer à en profiter. Bleu : kinés. Jaune : infirmières. Vert : médecins. Il devrait être plutôt simple de se repérer dans les couloirs du futur pôle santé de Thouars. Une visite des chantiers des sites de Thouars […]

Les chantiers des sites de Thouars et Saint-Varent sont avancés. Dans environ 4 mois, patients et professionnels de santé pourront commencer à en profiter.

Bleu : kinés. Jaune : infirmières. Vert : médecins. Il devrait être plutôt simple de se repérer dans les couloirs du futur pôle santé de Thouars. Une visite des chantiers des sites de Thouars et Saint-Varent a été organisée samedi, et une remarque a été partagée : « Ça donnerait presque envie d’être malade ! »
Unanimement, les visiteurs du chantier thouarsais, déjà bien avancé, ont jugé les bâtiments bien conçus. Ils ont en effet été agencés de telle manière que peu de signalétique sera nécessaire. Tout l’étage sera consacré aux médecins : neuf cabinets d’environ 25 m², avec trois salles d’attente. Au rez-de-chaussée, d’un côté, on retrouvera les soins infirmiers, et de l’autre, les kinés et l’espace balnéothérapie.
Quasi complets dès la mise en service en juin
Les architectes du cabinet thouarsais Triade ont pris soin d’aménager des locaux très lumineux, pratiques, et dans un souci de respect du secret médical et de discrétion : bas des fenêtres opaques, salles d’attente dos aux portes des cabinets, et ils ont surtout soigné l’isolation phonique, avec l’aide d’un acousticien.
Le Dr Durivault, une des chevilles ouvrières du projet avec l’Amat, se réjouit. « Voir les travaux réalisés, c’est une bonne surprise. C’est encore plus positif que je pensais. » Ce qui lui donne encore davantage le sourire, c’est d’avoir réussi à attirer de jeunes médecins dont « le projet de carrière est de rester médecin à Thouars. »
Les deux sites doivent être mis en service en même temps, au mois de juin. « A ce moment-là, le remplissage des locaux sera quasi-complet », précise le Dr Durivault. A Thouars, on pourra déjà y consulter cinq kinésithérapeutes, une psychométricienne, une psychologue, sept infirmières, une sage-femme et sept médecins. « La principale inquiétude quand on monte ce type de projet, c’est de savoir si on va pouvoir remplir. A terme, on va peut-être finalement manquer de locaux ! »

Triade sur Instagram

Triade sur Instagram - Nos dernières publications

Voir toutes les publications